On achève bien Alep…

Il pleut des bombes sur Alep ! Le dire, le crier, le hurler n’y changera absolument rien, je le sais… Une ville va disparaître ensevelissant ses enfants sous elle. La souffrance y est inimaginable, les habitants manquent de tout : nourriture, médicaments, eau, il subissent des raids d’une violence sans pareil. Un huis-clos d’horreur à ciel ouvert. « On va…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

On n’enterre pas une révolution

Cinq ans de  guerre. Cinq ans de souffrances innombrables. Des villes fantômes, des villages ravagés. Et une terre qui ne boit plus que le sang de ses enfants. Des humains mutilés, mortifiés, au regard vide, Cheminent sur les routes d’un exil sans fin. Des âmes errantes hantent les esprits de ceux qui tentent de survivre…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

La Syrie : une tragédie sans attrait

La guerre en Syrie est désormais une tragédie humaine et humanitaire. Plus de 215 000 morts, près de 200 000 prisonniers et disparus, des crimes contre l’humanité d’une horreur indescriptible, des maladies, des pénuries et la moitié de la population déplacée ou réfugiée. Les Syriens ne sont plus que des survivants dans des décombres, se…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

La justice est le seul chemin vers la paix

D’hommage en commémoration et d’anniversaire en cérémonie, du 21 Aout 2013 au 21 Aout 2014, les victimes de l’attaque aux armes chimiques et leurs familles attendent toujours la reconnaissance et la justice. La destruction de 83 % de l’arsenal chimique déclaré par la Syrie ne rend pas justice aux victimes, même si cela arrange les…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Urbicide !

Depuis la destruction du pont suspendu de Deir el-Zor et du minaret de la mosquée al-Omari, une question me hante et me culpabilise : pourquoi une telle douleur face à la destruction de monuments historiques ou d’éléments architecturaux, alors que le conflit a déjà dépassé les centaines de milliers de morts, compte plus de quatre…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Le mythe de la « Laïcité » des Assad

Parmi les arguments assénés à satiété par les partisans de la dictature syrienne figure en bonne place la supposée « laïcité » du régime Assad. Il est d’ailleurs frappant que cette « laïcité » illusoire soit associée à la défense des minorités (alors que la proportion de Chrétiens dans la population syrienne a diminué de moitié depuis l’avènement des…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

À propos de la mort syrienne…

Dans une rue de Damas qui semble vidée de ses habitants, une femme marche au milieu des bâtiments en ruines et des gravats. Dans sa main gauche, elle tient celle de son fils qu’elle presse d’avancer plus vite ; l’enfant ne parvient pas à emboîter le pas de sa mère qui donne l’impression de le traîner.…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Le seul hommage qui vaille…

Penser à la Syrie trois ans après le début du soulèvement populaire, c’est d’abord rendre hommage à ceux dont on parle peu : les gens « ordinaires ». Ces gens du « peuple » qui, un jour, dans un sursaut inattendu ont eu ras-le-bol de la corruption, de la pauvreté, du népotisme, de l’oppression… Ces gens ordinaires -hommes, femmes, enfants,…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

L’Occident inutile

Dans son monumental ouvrage « Les origines du totalitarisme », Hannah Arendt présente une thèse percutante  pour expliquer l’origine de l’antisémitisme en Europe. Contrairement à une opinion très répandue et souvent réitérée, même de nos jours, Arendt ne fait pas remonter cette haine à un quelconque ressentiment chrétien contre les Juifs du fait de leur rôle, vrai ou supposé, dans…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone