Télégramme : Grozny-Paris-Alep

8 ans et 4 mois que je n’ai pas remis les pieds à Grozny. Juin 2009. L’espace urbain et mental était saturé de signes d’abondance et d’allégeance. La normalisation et l’effacement. Les loups, les amazones. Les cicatrices, les fantômes. Les regrets, les remords. Rien  n’était déjà plus perceptible si l’on ne projetait pas son regard…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

La solidarité est encore vive à Alep

Je ne sais par quel chapitre commencer. Dois-je vous parler d’Alep en ruines ? Ou d’Alep la résistante ?  Et d’ailleurs, ai-je le droit d’en parler ? J’ai eu beaucoup de chance car j’ai pu fuir la guerre et la misère dix jours après que la situation de ma ville se soit considérablement aggravée. J’ai…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Oum Ahmad : une vie d’exil

Amina, connue sous le nom d’Oum Ahmad, est née sous une tente à Tibériade suite à l’exode de ses parents de la région de Safad en Palestine. Elle a vécu à Tibériade durant les sept premières années de sa vie. En 1967, elle est obligée à vivre un deuxième exode. Oum Ahmad se souvient qu’à…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

« Je ne veux pas naître réfugié »

Notre voiture roule dans la plaine de la Bekaa, au Sud-Est du pays. Nos sommes à mi-chemin entre Beyrouth et Damas. Plus on se rapproche de la frontière syrienne, plus on sent la misère et la tension. Les villes se sont transformées avec l’afflux de réfugiés : les petits commerces de fortune se sont multipliés,…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Lettres de Syrie

Les deux lettres présentées ci-desous ont été écrites il y a exactement un an de cela, juste après le siège de Homs. Deux femmes syriennes y témoignent de leur vécu, essayant de faire connaître les revendications de leur peuple et de faire passer un message au monde. Elles nous parlent, avec une extrême sensibilité et…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Le mythe de Baba Amr

Autrefois, les barrages qui se trouvaient dans notre quartier, aux frontières de Baba Amr, étaient ceux de l’Armée libre, c’étaient des jeunes hommes courageux aux yeux brillants de bonté, de noblesse et assoiffés de liberté. Dans le temps (c’est-à-dire, il y a un an), l’Armée libre était constituée de nos jeunes voisins qui voulaient défendre…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Homs, je ne te reconnais plus !

La journée m’a semblé commencer comme d’ordinaire à Homs, et pourtant rien n’est plus « ordinaire » dans une ville où tout s’est métamorphosé en une simple comédie sinistre, noire et haletante… Les voisins ne sont plus les mêmes. Ce sont désormais des réfugiés inconnus qui habitent nos quartiers. Les cris des marchands de gaz et du fioul se sont transformés en appels des mosquées qui annoncent les noms des martyres. Le chant des oiseaux et des coqs ont été remplacés par le bruit des missiles et des bombardements. Les anciens résidents à Homs et…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Témoignage d’une « Mariée de la paix »

Nous vous présentons le témoignage de l’une des quatre jeunes femmes qui ont défilé en robes de mariée pour protester contre le bain de sang en Syrie, et qui ont été arrêtées le 21 novembre 2012. Nommées les « Mariées de la Syrie » ou les « Mariées de la paix », elles ont été libérées lors de l’échange…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone