Déflagrations : Dessins d’enfants, guerres d’adultes

Siège du Parlement européen et de la Cour européenne des Droits de l’homme, cité labellisée « Amie des enfants », la ville de Strasbourg et la médiathèque André Malraux accueillent l’exposition « Déflagrations », en partenariat avec l’association « Zérane » parmi les activités de Confluence artistique du 6 octobre au 16 décembre 2017.Cette exposition contient 200 dessins d’enfants victimes de 30 guerres et conflits dans le monde de 1914 à 2017.

Instinctivement, les enfants victimes des guerres racontent l’horreur, la brutalité des armes, bombardements et massacres, ils racontent tout simplement la mort.

« Déflagrations », est une exposition des dessins qui mettent en scène le traumatisme vécu par les enfants, et illustre leurs rêves et leurs espoirs de revenir un jour chez eux.

L’exposition est divisée en plusieurs thèmes : combats, ciel, corps, rêves, etc. Ainsi le « ciel » n’est plus la patrie des rêves et des voyages, mais il devient un terrain d’attaques.

Quant au « rêve », il reste celui de revoir la maison, le chez-soi, ce que l’on voit dans le dessin d’un enfant syrien qui a dessiné une grande porte bleue, qui n’est que celle de sa maison et la dernière chose entrevue avant son départ précipité de sa ville natale.

Tandis que le « corps », très présent dans les dessins d’enfants, est toujours tristement déformé et déchiqueté.

L’exposition est exposition magnifique dans toute sa cruauté, déchirante dans sa beauté… des dessins d’enfants qui lancent l’éternelle question à l’humanité :
Où va-t-on avec ces guerres ?

Par Nemat Atassi

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone