Karakoz et Iwaz au théâtre des ombres

Du théâtre des ombres chinois au théâtre de Karakoz de Syrie : un long voyage qui a changé les personnages mais n’a pas altéré l’une des plus grandes passions humaines, celle de conter.

Par Sawsan A.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone