La France et de l’Europe peuvent mieux faire pour l’accueil des réfugiés syriens

Caricature de Juan Zero

Caricature de Juan Zero


Le 9 décembre, suite à l’appel de l’ONU, une conférence interministérielle a réuni les représentants des États afin de trouver une réponse urgente au problème des réfugiés syriens et d’examiner la question de leur relocalisation dans le but de soulager les pays du Moyen-Orient qui les ont jusqu’alors accueillis.

La décision est tombée le 9 décembre : 28 pays se sont engagés à augmenter le nombre de réfugiés syriens qu’ils acceptent d’accueillir, via la réinstallation et d’autres formes d’admission pour motif humanitaire. Le chiffre annoncé est de 100 000 réfugiés.

Regardons de plus près ces chiffres et comment cela s’est passé :
Plus de 30 organisations humanitaires ont lancé lundi 8 décembre un appel pour que des États s’engagent à accueillir 180 000 réfugiés syriens, pour l’instant pris en charge par les pays limitrophes de la Syrie. Ce qui représenterait seulement 5% des 3,6 millions de réfugiés qui devraient affluer dans les États voisins de la Syrie en 2015.

Le HCR a lancé, quant à lui, son appel dans le but de trouver une solution pour les personnes les plus vulnérables et qui ne peuvent bénéficier d’un accueil convenable dans les pays voisins de la Syrie. 10% parmi les 3,2 millions de réfugiés actuellement enregistrés ont des besoins urgents d’être réinstallées dans des pays tiers. Cette proportion comprend les personnes respectant les critères pour la réinstallation comme, par exemple, les survivants de la torture, les réfugiés souffrant de maladies graves ou encore des femmes se retrouvant seules avec plusieurs enfants à charge et sans soutien familial. Le HCR a fixé ce chiffre actuel à 130 000 personnes.
Les engagements pour accueillir les réfugiés syriens dans les prochains mois atteindront donc 100 000 personnes. Mais ce chiffre inclut les 62 000 places déjà mises à disposition par les gouvernements. Sans être très fort en calcul on comprend la réponse dérisoire au problème des réfugiés.

Côté Français, l’annonce a été formulée ainsi : « […] Au-delà de l’engagement pris en 2014 d’accueillir 500 réfugiés syriens au titre de la réinstallation, la France renouvèlerait cette opération en 2015, en accueillant 500 autres réfugiés. »
Cette réponse à la crise humanitaire la plus importante en ce début du 21ème siècle est très loin d’être à la hauteur de l’urgence, c’est le moins qu’on puisse dire !

Sources :
UNHCR : Des gouvernements s’engagent à accueillir 100 000 réfugiés syriens
Mission de la France auprès de l’ONU : Conférence ministérielle sur la réinstallation des réfugiés syriens

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone