Nazek Al-Abed, journaliste et militante

Nazek Al-Abed

Nazek Al-Abed

Journaliste et militante, Nazek Al-Abed (1887, Damas – 1959, Beyrouth) fut une icône du mouvement féministe en Syrie, d’abord sous l’Empire Ottoman et ensuite sous le mandat français. Elle écrit sur divers sujets liés aux droits des femmes tels que l’éducation, le suffrage, le divorce et le mariage civil. Sa participation à la bataille de Maysaloun en juillet 1920 lui a valu le grade honorifique de Général de l’armée syrienne qui lui a été décerné par le Roi Fayçal. En 1925, Nazek Al-Abed se trouva au Gouta de Damas aux côtés des révoltés contre le mandat français. Nazek Al-Abed participa activement au développement de la société civile en Syrie. En 1919, elle fonda la première ONG féminine en Syrie sous le nom de Nour al-Fayhaa (Lumière de Damas) ainsi qu’un magazine portant le même nom. En 1922, elle fonda le Croissant-Rouge à l’exemple de la Croix-Rouge internationale. Après 1948, installée alors au Liban, Nazek Al-Abed porta son aide et son soutien aux associations concernées par les affaires des réfugiés palestiniens.

Malgré le faible nombre de femmes impliquées et son échec à obtenir le droit de vote aux femmes, le mouvement féministe sous le mandat français prit part à la redéfinition de la culture politique en Syrie. Les méthodes féminines de mobilisation collective et populaire réclamant des réformes furent pionnières ; leurs revendications sociales devinrent centrales dans l’arène politique.

Par Sawsan A.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone