Message de la Ghouta #30

Maya commence une nouvelle vie. Elle repart de zéro, comme nous tous. Lundi 26 mars, après un voyage de 27 heures et trente minutes entre la Ghouta et Madiq, nous avons été reçus par des proches, qui nous ont accueillis dans leur grande maison. Le trajet mériterait à lui seul une publication, tellement il y…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #29

Le discours qui consiste ces derniers temps à répandre les accusations de trahison, suite aux événements de La Ghouta orientale est, je le crains, une des maladies principales qui cause le plus de torts en Syrie. Chacun va de son accusation de l’autre, essayant par la même occasion de s’innocenter lui-même. Les premiers accusés ont…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #28

Avant-hier, j’ai pu pour la première fois dormir toute allongée sur le sol. Avant cela, nous avions pris l’habitude de dormir «recroquevillés » : certains étendus dans le sens de la longueur, d’autres de la largeur…Impossible d’étendre nos jambes, certaines personnes dormant à hauteur de nos pieds…Et nous-mêmes dormant la tête posée là où auraient…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #26

On aurait dit le jour du jugement dernier ! Des gens courent et crient partout, des personnes en vêtement d’intérieur, pieds nus. Des voitures remplies de monde qui roulent à plus de cent à l’heure. Et moi qui appelle et hurle en cherchant mes proches. Habituellement ce genre de scènes se termine par un réveil…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #25

Il est 6 heures du matin quand je parviens à sortir de sous les décombres avec ma famille. Les blessés se comptent par dizaines, les morts sont restés sous les débris de leurs maisons. Je suis incapable d’apporter une réelle aide à quiconque alors que tout le monde m’appelle : « Docteur, docteur ! »…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #24

Dans notre abri au sous-sol, on trouve toute sorte de gens. Vu de l’extérieur, on a tous l’air pareils, mais, à y regarder de plus près, nous sommes différents et même, pour certains, à l’opposé les uns des autres… Parmi nous, il y a un jeune homme tout le temps énervé qui passe ses journées…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #23

Racontons l’histoire dès le début, lorsque cette révolution a commencé, et que nous avons commencé, en toute légitimité, à rêver d’une vie qui ressemble à la vie. Nous voulions démentir le qualificatif de peuple « sous-développé et ignorant » avec lequel nous avait stigmatisés Assad dès sa prise de pouvoir en Syrie. Nous avons dansé par-dessus nos…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #22

Lorsque Helena est devenue assez grande pour comprendre, j’ai adopté la méthode de la punition et privation pour lui enseigner la différence entre le bien et le mal. Par exemple, quand elle gaffe (à degrés différents bien sûr), je la prive de quelque chose qu’elle aime pour une petite période de temps ou je lui…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #21

– Ça sent le chlore ! Cette petite phrase prononcée par une femme a été suffisante pour déclencher une peur panique dans le sous-sol où on était tous abrités. Dès cet instant, une seule idée m’a obsédée : les enfants sont plus sensibles que les adultes à ce gaz toxique. On avait prévu la possibilité…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Message de la Ghouta #20

Que ressentirais-tu si tu devais réduire ta vie entière, ta maison, tes affaires, de sorte qu’elle tienne dans un seul sac ?Un sac à dos qui ne doit pas peser lourd mais doit, quand même, contenir tes papiers officiels et tes biens de valeur (s’il t’en reste), dont la vente pourrait à l’avenir t’aider à…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone