Tenues traditionnelles syriennes

Il n’existe pas de « vêtement syrien » à proprement parler, mais une grande multitude d’habits et de tenues qui changeaient d’une région à l’autre de la Syrie. Ils variaient selon les occasions et les saisons, mais aussi en fonction de la classe sociale, de l’âge, ou de la communauté à laquelle chacun appartenait.

Manteaux, sarouals (pantalons amples) et caftans composent la garde-robe des villageoises syriennes. Les bédouins s’habillent d’étoffes plus simples, portent souvent une arme pour la chasse, les femmes portent des turbans et des voilages noirs légers qui entourent leurs cous. Dans le Nord et l’Est, les robes et les manteaux sont plutôt cousus dans des tissus bleus nuit ou noirs, alors que vers Damas et Hama, les étoffes sont dans les tons ocres. Des broderies colorées en point de croix viennent alors égayer ces étoffes. On peut constater que le rouge, synonyme de fécondité et de protection, reste la couleur prédominante. Les robes de fête (dont celle de la mariée) et manteaux ainsi qu’une série de vestes courtes illustrent la richesse du vêtement traditionnel syrien qui retranscrit le statut, l’âge, le village, la tribu de la personne qui les porte.

Pour illustrer la diversité des styles vestimentaires, voici quelques photographies anciennes datant de la fin du 19e siècle qui témoignent de la richesse des tenues traditionnelles de l’époque. Ces photographies proviennent, pour la plupart, du Fonds iconographique de Library of Congress.

Par Racha Abazied

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone