Youssef Abdelke, le peintre de la douleur syrienne

Depuis le 5  février 2014, la galerie d’art Tanit à Beyrouth accueille une trentaine de tableaux au fusain de l’artiste Youssef Abdelke (63 ans). De ces toiles, dessinées dans un style dépouillé en noir et blanc, rejaillissent trois années de lutte et de douleur qui ont marqué le peuple syrien et le travail de l’artiste… l’occasion pour nous de revenir sur le parcours de cet artiste engagé, arrêté à plusieurs reprises par le régime Assad.

Youssef Abdelke

Youssef Abdelke

Youssef Abdelke
Graveur, peintre et caricaturiste, Youssef Abdelke est l’un des plus grands artistes contemporains en Syrie. Il a étudié la gravure à la Faculté des Beaux-Arts à Damas d’où il obtient son diplôme en 1976. A Paris, il obtient le diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts en 1986 et le doctorat en arts plastiques de l’Université de Paris VIII en 1989.

Né à Qamechli dans le Nord-Est de la Syrie en 1951, Abdelke s’installe avec sa famille à Damas à l’âge de 15 ans. A la fin des années 1970, il passe près de deux ans en prison pour son engagement dans le Parti d’Action Communiste en Syrie. Après sa libération, il quitte la Syrie et s’installe en France en 1981. Son retour en Syrie en 2005, après plus de 24 ans d’exil en France, marque une étape importante dans son parcours. Interdit de quitter la Syrie depuis mars 2011, Abdelke a été arrêté le 19 juillet dernier avec deux de ses amis.

Ayant grandi dans une famille très politisée, son travail, depuis ses premières œuvres, reflète ses préoccupations politiques. Ainsi, son projet de fin d’études « Septembre noir » (1976) révèle la naissance d’un artiste engagé au talent exceptionnel. Sa série de gravure et collage « Personnages », créée au début des années 1990, représente d’une manière satirique la vie politique dans le monde arabe. Depuis le début de la révolution en mars 2011, les peintures d’Abdelke, comme « Martyr de Deraa » et « La mère du martyr », témoignent de la tragédie que traverse le peuple syrien.

La mère du martyr

La mère du martyr

Artiste polyvalent, Abdelke est aussi connu pour ses caricatures, ses illustrations et ses couvertures de livres que pour ses gravures et peintures. Il a illustré plus de 30 livres pour enfants et publié plusieurs articles sur l’histoire de la caricature en Syrie. Il a participé à de très nombreuses expositions en France, en Syrie, en Europe et à travers le monde arabe. Certaines de ses œuvres sont conservées au Musée national de Damas, au Musée national du Koweït et au British Museum.

Emprisonné par le régime en 2013 pendant plus d’un mois pour ses idées politiques, il confia après sa libération que pour lui peindre ce qui se passe en Syrie était nécessaire. Ses tableaux en noir et blanc, exposés actuellement à la galerie Tanit ont été réalisés entre le début de la révolte en mars 2011 et jusqu’en 2013. Parmi les tableaux les plus marquants, la série des « mères de martyrs ».

Par Sawsan A.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone